• Sabres d'Officier d'Infanterie Modèle 1845/55

    Depuis 1821, les officiers d'Infanterie étaient porteurs d'un très beau sabre dont nous avons présenté un exemplaire ici.

    Cependant, les sabres Mle 1821 accusaient un certain manque de solidité. En particulier la lame, très élégante, mais plutôt fragile. Aussi en 1845, on adopta un nouveau sabre, plus compact et dont la lame presque droite était plus solide.

    Ce sera le Sabre d'Officier d'Infanterie Modèle 1845.

    La poignée est en corne noire filigranée. La monture se compose d'une calotte courte et d'une garde (ou arc de jointure) à 3 branches accolées ne se séparant que pour former un plateau puis se réunissant à nouveau en quillon enroulé. Le plateau est asymétrique, débordant franchement à gauche sur 4 cm et de 2 cm à droite. Le décor se compose de feuillages enroulés, de lauriers et de fleurettes ajourés.

    Les Sabres Mle 1845 recevront un fourreau en cuir noir à 3 garnitures : chape, bélière et bouterolle, la chape et la bélière étant munis d'un anneau de suspension.

    Le sabre sera décliné en 2 versions légèrement différentes :

    - Le Sabre d'Officier Supérieur d'Infanterie.
    Pour les officiers à partir du grade de Commandant.

    Garde en bronze doré, lame droite à deux gouttières, longue de 86 cm.

    - Le Sabre d'Officier Subalterne et d'Adjudant d'Infanterie.
    Pour les officiers jusqu'au grade de Capitaine et pour les Adjudants et Adjudants-Chef.

    Garde en laiton poli, lame légèrement courbe (flèche d'1 cm) à une gouttière, longue de 77 cm.

    Voici un Sabre d'Officier Subalterne Modèle 1845.
    Celui-ci a été fait par la Maison Coulaux à Klingenthal. Il s'agit d'une commande privée :

    Sabres d'Officier d'Infanterie Modèle 1845/55

    Ces sabres seront bien accueillis, mais leurs fourreaux de cuir montreront leur fragilité. 

    Un fourreau en tôle d'acier, portant deux bracelets pour anneaux de bélière, viendra le remplacer et l'arme sera désormais désignée comme le Sabre Modèle 1845/55. Les Adjudants d'Infanterie conserveront leur fourreau en cuir.

    Voici mon Sabre d'Officier Subalterne Modèle 1845/55 :

    Sabres d'Officier d'Infanterie Modèle 1845/55

    Un fourreau en acier poli blanc vient remplacer l'ancien fourreau en cuir.

    Sabres d'Officier d'Infanterie Modèle 1845/55

    La poignée en détail. 
    L'arc de jointure est composé de 3 branches accolées :

    Sabres d'Officier d'Infanterie Modèle 1845/55

    Les 3 branches accolées se divisent :

    Sabres d'Officier d'Infanterie Modèle 1845/55

    Pour former l'ossature du plateau de garde, deux branches à gauche, l'autre à droite.
    Le plateau proprement dit est composé de motifs floraux ajourés :

    Sabres d'Officier d'Infanterie Modèle 1845/55Sabres d'Officier d'Infanterie Modèle 1845/55

    Derrière le plateau, les branches 1 et 3 se rejoignent en un quillon recourbé :

    Sabres d'Officier d'Infanterie Modèle 1845/55

    Le plateau de garde et ses motifs floraux ajourés :

    Sabres d'Officier d'Infanterie Modèle 1845/55

    Mon sabre possède une poignée en corne brune - du plus bel effet - contrairement à la plupart de ses congénaires aux poignées en corne noire ou en ébène.
    Celui-ci a été fait par la Manufacture Impériale de Châtellerault.

    Aux côtés des Sabres 1821, les Sabres Mle 1845 et 1845/55 seront intensément utilisés pendant les différentes campagnes du Second Empire, y compris durant la guerre de 1870-71.

    Après la guerre, les sabres Mle 1845 resteront d'usage courant. En 1882, ils perdront leur deuxième anneau de bélière.
    Le fourreau d'acier poli sera généralisé au fur et à mesure du remplacement des fourreaux en cuir.

    Ce sabre servira encore pendant la Grande Guerre, toujours fabriqué par la Manufacture de Châtellerault ou par des entreprises privées.

    D'une grande élégance, les sabres 1845 auront une belle longévité, ce qui n'est que justice car ce sont vraiment de très belles armes. Témoins de nombreuses campagnes, ces armes racontent l'histoire à leur façon. Pour qui sait prendre le temps de les scruter, elles sont toujours source d'admiration et de respect pour ceux qui les ont portées. 

    Longtemps fabriqués et en grand nombre, on les trouve de nos jours très aisément et pas (encore) trop cher.

    Alors ... à quand le vôtre ?

    Sabres d'Officier d'Infanterie Modèle 1845/55

    À bientôt.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :